Je suis Gertrude

Une copinaute parlait des Gertrude, la dernière fois. Mais qu’est-ce qu’une Gertrude ?

Gertrude, c’est la nièce de la fille de la voisine qui tombe enceinte pof comme ça après un long et douloureux parcours pour tenter de se reproduire, le plus souvent après être partie en vacances, ou après avoir laissé tomber la PMA et s’être consacrée si possible à un parcours d’adoption, ou encore et plus simplement « parce qu’elle n’y pensait plus ».

Les Gertrude (on décide que c’est un nom invariable, ok ?), elles ont beaucoup de chance. Et la plupart du temps, elles le savent. Le vrai problème, c’est pas les Gertrude. Le vrai problème, c’est les gens. Les gens qui ne sont pas suffisamment informés et qui véhiculent un mauvais message. Du genre :

« Mon amie, elle n’y a plus pensé, et elle est tombée enceinte comme ça d’un coup ».

Le vrai problème c’est le manque d’information, c’est l’ignorance.

Parce que croyez-moi, les Gertrude, elles font tout ce qu’elles peuvent pour ne pas entretenir le mythe. Je sais de quoi je parle, je suis Gertrude. Certains sont Charlie (nettement plus classe quand même), moi, je suis Gertrude.

Et dès que notre miracle est arrivé, j’ai communiqué. C’était facile, les gens connaissaient nos difficultés. La plupart du temps. J’étais bien obligée de dire que Petit bout est arrivé naturellement, mais pas parce que je n’y pensais plus (j’y pensais H24, et on était en train de recommencer tous les examens). Bon, il s’avère que j’ai démissionné et que je me suis mise à mon compte, alors certains restent persuadés que ça a pu jouer. Mais je me bats pour dire, non, ce n’est pas dans la tête, nous avions un vrai problème « technique » (anovulation, une trompe bouchée, des spermos pas top en forme puisque IMSI préconisée, problème d’accroche malgré 8 embryons très jolis transférés). Que la médecine ne connaît pas tout et que notre souci reste encore un peu mystérieux (même si techniquement, le retour de mes cycles irréguliers peuvent nous faire penser que tout est possible désormais).

Malgré ça, j’apprends qu’un ami a pris notre exemple pour redonner espoir à son frère. Malgré ça, notre « cas » est utilisé pour dire : « Tu vois, faut plus trop y penser, partir en vacances, changer de métier ».

Alors oui, je suis Gertrude. Et mon cas, comme celui de toutes les Gertrude, agace la PMette que j’étais, celle que je suis encore d’ailleurs, au fond de moi. Mais le problème, en réalité, ce n’est pas les Gertrude. La plaie, la vraie, c’est la désinformation, l’ignorance et les gens.

Pour changer ça, inutile de s’en prendre à Gertrude, elle n’y est pour rien (même si elle est franchement agaçante, on est d’accord). Pour changer ça, votre Gertrude continue à militer, à faire ce qu’elle peut pour la Boutique des Idées fertiles et pour BAMP!, qui ont le mérite de véhiculer un message, le bon : un couple sur 6 est touché par l’infertilité, un couple sur deux ressort du parcours sans enfant.



 

Publicités

42 réflexions sur “Je suis Gertrude

  1. on s’était dit que si par chance on tombait enceinte hors PMA, on resterai hyper flou sur les conditions d’obtention de la grossesse, pour justement, éviter tout ca… j’aurai pas envie de me prendre dans les dents que mes années d’essai, et toute la souffrance endurée, c’etait décidément dans ma tete…

    J'aime

  2. Nous, on nous avait casé dans le camp des infertilités inexpliquées … alors forcément, des cas de Gertrude on en a entendu vachement parlé … en plus, j’en avais une dans ma famille très proche, ma tante et marraine, qui au bout de 8 ans après avoir abandonnée la PMA et commencé l’adoption, est tombée enceinte ! puis un jour mon gynéco m’a dit que infertilité inexpliquée ne voulait pas dire qu’il n’y avait pas un truc qui clochait … mais que la médecine avait ses limites et qu’elle ne pouvait pas tout expliquer . Avec le temps, on a compris que je ne produisais pas beaucoup d’ovocytes mais l’explication était elle là ? on ne le saura jamais. Mais ce que je sais c’est qu’il y a eu toute une partie de ma vie où mon désir d’enfant n’était plus au programme et que pour autant je ne suis jamais tombée enceinte … alors perso, j’aime bien les légendes urbaines. Mais que celles qu’on voit dans les films d’horreur. En attendant, j’avoue que j’ai toujours été émue de savoir qu’une PMette devenait, comme tu dis, une Gertrude. Car ça donnait de l’espoir …. alors que lorsque les ignorants te racontent l’histoire d’une Gertrude, ça n’a pour effet que de te culpabiliser ! alors merci à toi d’informer tout ce petit monde ! des bisous

    Aimé par 1 personne

    • Il y a également une part d’inexpliqué dans notre infertilité : la doc nous disait qu’avec le transfert d’autant d’embryons « parfaits » à J5 on aurait dû avoir une grossesse. Du coup, je reprends souvent ce qu’elle nous disait : ce n’est pas qu’il n’y a pas de raisons à cela, c’est qu’en l’état actuel des données de la médecine, nous ne pouvons l’expliquer.

      Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai rien contre les Gertrude, qui n’ont jamais demandé à être intronisé en modèle du « C’est dans la tête ». J’espère que tu le sais? D’ailleurs, entre nous, t’es de loin ma Gertrude préférée !! Et tu le sais parce que je te l’ai déjà dit, j’admire ton engagement et j’irai même plus loin: j’ai de la gratitude pour ce que tout ce que toi et certaines autres faites au quotidien au nom de toutes celles qui n’ont pas l’énergie, l’envie ou le courage. Alors merci !!

    J'aime

  4. Quand j’ai changé de service après l’échec de ma FIV 2, mes collègues n’arrêtaient pas de me dire que cette grossesse tant attendue allait enfin arrivé avec ce nouveau boulot. Et quand j’ai été enceinte 3 mois après mon changement de poste, j’ai ragé parce que ça leur donnait raison… J’en ai entendu parler toute ma grossesse et maintenant encore…
    Ce qui est dommage ma petite Mari c’est que les gens ont leur propre opinion et se foutent de ce que tu peux leur dire. Souvent ils pensent que tu te cherches des problèmes ou que tu es dans le déni. C’est navrant 😑

    J'aime

  5. Je suis Gertrude aussi et pas plus tard que ce weekend, un couple d’amis nous a pris comme exemple pour rebooster un autre couple en galère… Ca fait plaisir mais effectivement c’est hyper frustrant pour eux à qui on fait miroiter une grossesse spontanée alors qu’en fait on en sait rien… Grod bisous Gertrude

    J'aime

  6. Je suis une Gertrude aussi (oui ça existe, pardon de donner cette espoir…) et ça m’horripile aussi qu’on me prenne en exemple pour véhiculer les fameux « c’est dans la tête » Aaaargh! pmette un jour, pmette toujours!

    Aimé par 1 personne

    • C’est Julys qui a inventé le concept. Elle disait â juste titre qu’elle en avait marre de la fille de la cousine de sa voisine Gertrude qui tombait enceinte naturellement après 4 FIV et un parcours en PMA galere. Je lui ai répondu en la soutenant mais en ajoutant, pour simplifier, que Gertrude, c’était moi. Et Miliette je crois a voulu faire la maligne en disant que c’était pas Gertrude mais Marivalou mon nom. Et puis, c’était parti.

      Aimé par 1 personne

et bla bla bla...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s